Et me voilà pour une première longue réflexion dans laquelle je me suis plongée samedi. 

En parlant un peu politique avec les collègues du travail, une pensée m'a effleuré l'esprit, et je n'ai pu m'empêcher de comparer notre président actuel à Oedipe Roi de Sophocle.

Je préviens cependant que je ne tiens pas à débattre politique, seulement, j'avais besoin de partager ceci.

 

Pour ceux qui ne connaitrait pas le mythe, voici un rapide résumé :

Laïos, roi de Thèbes, s'en va consulter l'oracle concernant son règne. L'oracle lui apprend alors qu'il sera assassiné par son fils et que, ce dernier, épousera sa mère. Laïos décide alors qu'il n'aura pas de descendance et se décide donc à l'abstinence. Seulement, Jocaste son épouse, profitera d'une soirée bien arrosée pour avoir enfin les faveurs de son époux. 

A la naissance de son fils, Laïos ordonne qu'on le tue. Il le confie à un serviteur qui s'en va alors dans les montagnes et attache Oedipe à la branche d'un arbre par un pied. 

Plus tard, les pleurs de l'enfant attirent l'attention d'un berger non loin de là. Fort de sa trouvaille, il apporte l'enfant à son roi Polybe, roi de Corinthe.

Grandissant dans l'ignorance de ses origines, Oedipe s'en va un jour trouver l'Oracle qui lui tint les mêmes paroles qu'à son père Laïos des années plus tôt : Il tuera son père et épousera sa mère. Se croyant le fils de Polybe et ne souhaitant pas le malheur de sa famille, Oedipe s'en va, seul, en exil. 

Il rencontre en chemin, un homme et son convoi, lors de cette rencontre, une bagarre éclate à cause d'un des écuyers, Oedipe tue alors l'homme. Nous n'apprenons que plus tard qu'il s'agissait de Laïos, s'en allant voir l'Oracle. Inconscient de son acte, Oedipe poursuit sa route jusqu'à Thèbes qui, à ce moment là, est gardé sous la menace d'un Sphinx, cette créature empêche toute personne d'entrer ou de sortir de la ville. Ce dernier pose une énigme difficile, si la réponse est bonne, il laisse passer l'individu, si la réponse est mauvaise, le sphinx le tue aussitôt. 
Ainsi, certains de ne jamais perdre, le Sphinx se dresse contre Oedipe et pose, comme à chaque voyageur, une énigme :

"Je marche sur quatre pattes le matin, sur deux pattes le midi et sur trois pattes le soir. Qui suis-je ? "

Oedipe trouve la réponse, et vainc ainsi le Sphinx, débarassant la ville de Thèbes de sa menace. 

Plus tard, Laïos ne revenant pas, la rumeur de sa mort s'élève, Jocaste, devant continuer son règne, choisit Oedipe, le sauveur de Thèbes pour époux. 

Plus tard, la Peste s'abat sur la ville, Oedipe cherche à savoir quel mal a été fait pour que Thèbes soit ainsi condamné à la maladie. Oedipe fait appeler Tirésias, le devin de Thèbes, aveugle mais messager des dieux. Le devin, après maintes insistance d'Oedipe, déclare alors qu'Oedipe, lui-même, est le responsable de cette tragédie. Non directement, mais pas énigme, en lui disant que le coupable est accusé de parricide et d'inceste. 

Oedipe le fait chasser mais fait enquêter sur la mort de Laïos. Il découvre alors la tragique vérité et que Tirésias avait raison. De désespoir, et après avoir trouvé Jocaste pendue, Oedipe se crève les yeux, demande à voir ses filles puis se retire en exil, cherchant l'endroit où il pourra purifier ses actes. De part son départ, Oedipe sauve la ville de Thèbes de la Peste. 

 

Mais où est donc le lien ici avec la politique actuelle. 
Et bien, je ne peux m'empêcher de faire le lien avec le mythe sur différents points :

 

Tout d'abord, rappelons que notre Président actuel, faisait partit du gouvernement de F.H. Des différents ont lieu et il a quitté le Parti pour créer le sien. Ici, Parti Socialiste serait Corinthe. 

Cependant, beaucoup, pendant sa campagne, disait qu'il était le "pion" de H. et M. V., ainsi pourrait-on les identifier à Laïos qui, en l'évinçant et par la présentation de V. aux primaires. 

Avec la victoire d'E.M. aux présidentielles, ce dernier a évincé ses prédecesseurs, ses "mentors", en refusant de les prendre parmi ses ministres, on peut ainsi faire le parallèle avec la mort de Laïos.

Le Sphinx, ce sont les médias, qui lui ont permis d'accéder à la tête du pays. Le peuple de Thèbes, c'est le peuple qui a voté pour lui.

L'épouse de Monsieur le Président, qui a été à l'origine de nombreuses blagues du fait de leur différence d'âge, représenterait Jocaste. 

Tirésias, quant à lui, serait le peuple qui ne veut pas de lui. Montrant du doigt ses idées absurdes qui causent des dégâts.

 

J'ignore comment sa présidentielle se terminera, mais voilà ma réflexion :

 

A l'image d'Oedipe, M. se voit obliger de quitter son poste de ministre et de quitter le Parti, s'il veut faire sa propre campagne. Ainsi Laïos espère se "débarasser" de la menace de la "jeunesse". Tel Oedipe, en créant son Parti, Macron a une "nouvelle famille", il se lance alors dans les présidentielles, que l'on identifiera au voyage d'Oedipe. Là où Oedipe évince son père, M. le Président évince l'ancien 1er Ministre qui a perdu les Primaires et cherche donc un recours. 

Le Sphinx (qui représente les médias) en se laissant vaincre, permet à Oedipe (E. M.) de faire son entrée et de faire son "jeu". 

Jocaste, comme je le disais plus haut, représente l'épouse d'E.M. qui le soutient, forcément, dans son "ascension".

Mais voilà, la Peste s'abat sur la ville (on va comparer ici la Peste à toutes les décisions qui ont déjà été prises en un an, notamment les différentes augmentations (essence, énergie, etc)). Le peuple, représenté par Tirésias, certains sont frileux (comme le fait Tirésias au début) tandis que d'autres pointes directement du doigt (la révélation de Tirésias avant de se retirer). 

En revanche, je ne pourrai pas dire si la fin du mythe pourrait se représenter, toujours est-il que, pour ma part, bien que je ne tiens pas à faire de débat politique, je tiens à préciser que je ne voulais pas de ce président, j'aurai aimé voir quelqu'un d'autre à sa place.

Laïos représente également le peuple qui ne voulait pas de ce "règne", de cette présidence.